Série de reportages "Stabiliser le commerce extérieur et l'investissement étranger, confiance et mesures vont de pair " I - Renforcer la confiance

  • 时间:2020-09-16


By CGTN       Updated: 2020-08-31 


L'épidémie de nouveau coronavirus a fait des ravages à travers le monde, paralysant les transports pendant un certain temps. En mai 2020, grace au vol charter sino-allemand ? Express Channel ?, de nombreux chefs d'entreprises allemandes installées en Chine et leurs familles sont revenus en Chine.





"Jusqu'à présent, nous avons organisé 8 vols charters pour ramener plus de 1 000 étrangers en Chine. La Chambre de commerce allemande a réalisé trois questionnaires. La plupart des entreprises ont repris la production, la cha?ne d'approvisionnement a également bien fonctionné", a dit Jens Hildebrandt, membre du conseil d'administration de la Chambre de commerce allemande de Chine.

Le 10 février, après que les entreprises chinoises ont repris le travail à grande échelle, certaines coentreprises automobiles ont lancé la ? reprise du travail ?. La joint-venture sino-allemande FAW-Volkswagen a repris la production dans ses cinq principales bases de production en 10 jours seulement.


"Au premier semestre de cette année, notre production a dépassé celle du premier semestre de l'année dernière et nous avons terminé plus de 890 000 véhicules. En juin, notre production mensuelle a dépassé les 200 000 pour la première fois", a partagé Dick Andreas, vice-président (technique) de FAW-Volkswagen Automotive Co., Ltd.

De janvier à juillet 2020, le volume des ventes du marché chinois des voitures particulières a chuté de 18,5 % par rapport à la même période de l'année dernière. Cependant, en juillet, le marché s'est nettement redressé et a même augmenté de 7,7 % en glissement annuel, atteignant 1,597 million de véhicules.


"à mon avis, la Chine a un potentiel incroyable. Nous pouvons voir comment le marché a réalisé une croissance rapide après l'épidémie. Les produits modernes sont très demandés. Nous sommes très optimistes quant aux perspectives du marché automobile chinois. En termes de politique, la Chine continue de s'ouvrir au monde extérieur et offrira davantage de possibilités de coopération avec le monde", a dit le Dr. André Stoffels, premier vice-président de FAW-Volkswagen Automotive Co., Ltd.

Les Nations Unies divisent le système industriel international en 39 grandes catégories, 191 catégories moyennes et 525 sous-catégories.

La confiance des constructeurs automobiles dans l'économie et le marché chinois n'est pas sans fondement. La cha?ne de l'industrie automobile est relativement longue et la Chine dispose de toutes les catégories du système industriel international classées par les Nations Unies. Une fondation industrielle complète et des installations de soutien industriel sont les facteurs clés pour les investisseurs étrangers dans le choix de l'investissement. C'est précisément pour cette raison que la société fran?aise Novacel est présente en Chine depuis plus de 20 ans et occupe son propre marché de niche : les films protecteurs et films technologiques.


"Ces dernières années, la Chine a continuellement renforcé la construction des infrastructures et ses capacités d'innovation sont devenues plus fortes, en particulier dans le domaine des nouveaux matériaux. C'est une bonne opportunité pour nos produits", a indiqué Laurent Blaevoet, directeur général de Novacel pour l'Asie-Pacifique. 

Novacel a des clients dans le monde entier. L'épidémie a grandement affecté les ventes de l'entreprise et le transport des marchandises. Avec le rétablissement continu de l'ordre économique en Chine, les conditions d'exploitation de la société se sont améliorées en mars de cette année et les ventes à la fin juin ont augmenté de 3% par rapport à la même période de l'année dernière.

"Nous sommes pleins de confiance pour le futur développement économique de la Chine. Notre marque est désormais bien connue en Chine, ce qui est un grand avantage, car cela signifie que nous gagnerons à l'avenir de nouvelles opportunités de croissance sur le marché chinois", a ajouté Laurent Blaevoet.


En juillet 2020, l'utilisation réelle de capitaux étrangers par la Chine était de 63,47 milliards de yuans, soit une augmentation de 15,8% en glissement annuel.

Nous sommes déjà dans la 2e moitié de l'année 2020 et diverses institutions de recherche internationales faisant autorité estiment qu'il sera difficile pour l'économie mondiale de se redresser complètement en 2021. Cependant, la croissance économique de la Chine est passée de négative à positive au deuxième trimestre de cette année et son PIB a augmenté de 3,2% en glissement annuel. Pour ce qui est des investissements étrangers, la Chine a réalisé 4 mois consécutifs de croissance positive au cours du 1er semestre.


"Je pense que les attentes des hommes d'affaires étrangers à l'égard de la Chine sont stables, la stabilité sociale, la stabilité politique, et les revenus futurs des hommes d'affaires étrangers seront stables. Je pense qu'aucun homme d'affaires étranger ne renoncera à l'immense marché chinois", a analysé Chen Wenling, économiste en chef de China International Economic Exchange Center.

Lorsque les entreprises effectuent des transferts internationaux de capitaux, des transferts industriels et des transferts de technologie, les rendements soutenus et stables sont la principale chose qu'elles prennent en considération. La Chine a un marché de consommation actif, diversifié et ouvert, des installations industrielles complètes et un environnement politique ouvert. Il ne fait aucun doute que la Chine est le meilleur choix pour l'investissement direct transnational !




分享到: